RESSAC.

 

Vides et reflets

2017

RESSAC est un claustra qui résulte de la rencontre inédite du métier de tapissier avec le métal déployé. Cette union, qui découle de la collaboration étroite avec Renaud Marin, élargit la pratique du tapissier et bouleverse la vision du métal déployé. Elle apporte un nouveau registre formel, basé sur le vide, le rythme et la lumière. Notre recherche est perçue comme un système formel et fonctionnel qui ne peut être confectionné autrement que par la main qualifiée de l’artisan d’art. Elle incarne l’harmonie entre l’industrie et l’artisanat.

L’objet est un séparateur d’espace composé de 3 panneaux différents. Il est constitué d’une âme en aluminium déployé de 3mm d’épaisseur, qui est mise en volume par des découpes en mousse et tapissée de tissu en laine tissée KVADRAT. 

La géométrie particulière propre au métal déployé, combiné à l’orientation des différents panneaux, donne à cet objet une forme en perpétuelle mouvance. Selon la position de l’homme, le claustra s’ouvre ou se ferme, les volumes s’accentuent, les formes se superposent…

Toutes ces qualités spécifiques à notre recherche et à cet objet peuvent se résumer en un phénomène difficilement descriptible : la surface de la mer. Le parallèle est évident : un mouvement régulier mais jamais identique, des variations de vide et de plein et une perception des volumes dépendante de l’environnement, de la lumière et de notre point de vue. A la manière des flots, du fluide, du ressac.

— 

Projet réalisé dans le cadre de la résidence au centre culturel ARCADES, en collaboration avec l'industriel Métal Déployé et Renaud Marin, tapissier.

" L’application d’une technique qui valorise la main, les compétences, les matières et les volumes ainsi que la réflexion de la lumière ."

Claustra Ressac, modèle manifeste

Aluminium déployé, mousse polyester, laine tissée Kvadrat.

" Les techniques employées sont des techniques anciennes d’assemblage de matériaux souples. Cependant, aussi accessibles soient-elles, elles sont d’autant plus difficiles à mettre en œuvre de façon nette que les formes auxquelles elles s’appliquent sont complexes. Et c’est le cas ici."

© 2013 - 2019 by Jules Levasseur.

All rights reserved.

 

  • b-facebook
  • LinkedIn Square